Faithlife Sermons

PEPS

Sermon  •  Submitted
0 ratings
· 1 view
Notes
Transcript
Rappel: des saisons 1 Timothée et des saisons 2 Timothée...
Rappel: des saisons 1 Timothée et des saisons 2 Timothée...
2 Timothée 1.8 LS1910
N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur, ni de moi son prisonnier. Mais souffre avec moi pour l’Évangile,
2
2 Timothée 2.3 LS1910
Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus-Christ.
2 Tim
Souffre = endure ce qui est dur
2 Timothée 2.3 PVV
Sache endurer la fatigue. Ne recule pas devant la peine. Tel un vrai soldat de Jésus-Christ, prends, comme moi, ta part de souffrances.
L'endurance est le fait de supporter un processus ou une situation désagréable ou difficile sans céder.
PERSISTANCE
Le Fait de persister, c’est-à-dire demeurer ferme dans sa façon de penser ou d'agir malgré les difficultés => DURER
PERSEVERANCE
Le Fait de persévérer, c’est-à-dire demeurer ferme et constant dans un sentiment, une résolution. => DURER LONGTEMPS, en dépit de tout.
ENDURANCE
Aptitude à résister aux fatigues physiques ou aux épreuves morales. => SOLIDITE suite à un test (ou une épreuve) de longue durée.
La pensée biblique est claire : Dieu veut nous donner
de la Persistance
de l’Endurance
de la Persévérance
=> du PEP ou PEPS (S “SOLIDITE”)
Le PEPS parle de Dynamisme et de vitalité. C’est possible dans les saisons 1 et 2 Timothée...
Dans cette salle plusieurs saisons différentes:
1. Une saison de peps: Nous sommes concentrés et passionnés par notre avenir et nous allons de l'avant avec de bons progrès. La vie est belle. Cela ne veut pas dire que tout est facile ou que tout va comme nous le voulons, mais il y a un sens du progrès et de la paix à l'intérieur.
2. Une saison de ralentissement. Il y a d'autres moments où nous commençons à ralentir pour diverses raisons. Nous n’avançons pas avec le même degré de concentration et de passion, pour de tas de raisons...
i) Nous nous sentons fatigués ou fatigués.
iii) Nous venons de commencer une nouvelle route - dans une nouvelle situation, chaque «fin» est aussi nouveau «début» et au début, les choses sont très peu familières et il faut un certain temps pour s'habituer à nos nouveaux environnements et expériences.
3. Une saison de stagnation. Nous sommes en mode "croisière". Il n'y a pas de sentiment d'urgence. Cela arrive pour une variété de raisons, mais l'une des principales est de perdre un sens clair de l'objectif. Cela conduit généralement à une forme de léthargie
3. Le cabotage? Il y a d'autres moments dans notre vie où nous avons ralenti, mais nous avons commencé à naviguer sur une longue période. Notre niveau de passion et d'excitation a diminué. Nous sommes toujours en course mais nous sommes en mode "croisière". Il n'y a pas de sentiment d'urgence. Cela arrive pour une variété de raisons, mais l'une des principales est de perdre un sens clair de l'objectif. Nous avons perdu de vue ce qu'est la course. Cela conduit généralement à la complaisance, la léthargie ou l'indifférence. Nous sommes encore en train de faire la vie, mais nous sommes en train de «passer à travers les mouvements» - nous existons mais nous ne vivons pas vraiment pleinement. L'église entière à Laodecia a expérimenté ceci (Rev.3: 14-22) et l'église d'Ephesus (Rev.2: 17).
4. Une saison d'arrêt. Parfois, nous ralentissons au point où nous nous arrêtons réellement.
Dieu ne nous appelle pas toujours à courir mais surtout à ne pas nous arrêter. Il veut nous aider à MARCHER selon l’Esprit, peu importe notre saison. Avec son aide il est toujours possible d’avoir du PEPS !
Paul qui encourage Timothée sait de quoi il parle...
2 Corinthiens 4.16–18 PVV
Voilà donc pourquoi rien ne saurait abattre notre courage et pourquoi nous ne faiblissons pas. Bien au contraire : si, extérieurement, notre corps s’épuise et se détériore, intérieurement nous sommes renouvelés et revêtus de forces neuves de jour en jour. Les épreuves que nous avons à endurer dans cette vie sont, somme toute, légères et éphémères ; elles nous préparent, pour l’éternité, une plénitude de gloiredépassant tout ce que nous pouvons imaginer. Aussi n’attachons-nous pas nos regards aux choses visibles, mais aux réalités invisibles. Ce que l’on peut voir ne dure qu’un temps, les réalités invisibles demeurent éternellement.
2 Corinthiens 4.15–18 LS1910
Car tout cela arrive à cause de vous, afin que la grâce en se multipliant, fasse abonder, à la gloire de Dieu, les actions de grâces d’un plus grand nombre. C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au delà de toute mesure, un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles.
2 Corinthiens 4.13–18 LS1910
Et, comme nous avons le même esprit de foi qui est exprimé dans cette parole de l’Écriture: J’ai cru, c’est pourquoi j’ai parlé! nous aussi nous croyons, et c’est pour cela que nous parlons, sachant que celui qui a ressuscité le Seigneur Jésus nous ressuscitera aussi avec Jésus, et nous fera paraître avec vous en sa présence. Car tout cela arrive à cause de vous, afin que la grâce en se multipliant, fasse abonder, à la gloire de Dieu, les actions de grâces d’un plus grand nombre. C’est pourquoi nous ne perdons pas courage. Et lors même que notre homme extérieur se détruit, notre homme intérieur se renouvelle de jour en jour. Car nos légères afflictions du moment présent produisent pour nous, au delà de toute mesure, un poids éternel de gloire, parce que nous regardons, non point aux choses visibles, mais à celles qui sont invisibles; car les choses visibles sont passagères, et les invisibles sont éternelles.
5 Caractéristiques du “PEPS”
1. Le “PEPS” nous permet de tenir bon pendant le processus, c’est-à-dire le chemin entre les promesses et les provisions Divines.
2. Le “PEPS” nous donne le courage d’essayer à nouveau à notre point d'échec.
3. Le “PEPS” nous donne de travailler sans relâche, comme Noé qui a travaillé sur un projet à grande envergure au milieu de la moquerie
Pense à Noé. Il a travaillé sur un projet pendant 120 ans avec toute l'humanité qui se moquait de lui. Sa génération n'a jamais vu la pluie ... Il construit un navire sur une cour avant: 140 mètres de long. Ce n'était pas un canoë ... Mais son arche sauvait non seulement sa famille mais aussi le monde entier.
pendant 120 ans avec toute l'humanité qui se moquait de lui. Sa génération n'a jamais vu la pluie ... Il construit un navire sur une cour avant: 140 mètres de long. Ce n'était pas un canoë ... Mais son arche sauvait non seulement sa famille mais aussi le monde entier.
4. Le “PEPS” dit que rien n'est impossible.
5. Le “PEPS” une question de mentalité, une mentalité de soldat, de guerrier !
La persistance cite
Car je suis convaincu que ni la mort ni la vie, ni les anges ni les démons, ni le présent ni le futur, ni aucune puissance, ni hauteur ni profondeur, ni rien d'autre dans la création, ne pourront nous séparer de l'amour de Dieu c'est en Jésus-Christ notre Seigneur.
Comment avoir du “peps” ?

1. Avoir une mentalité de Coopération

Une mentalité qui choisit la Conduite

Une mentalité qui choisit Christ

SOUFFRE

2 Timothée 2.3 LS1910
Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus-Christ.
L'endurance est le fait de supporter un processus ou une situation désagréable ou difficile sans céder.
une mentalité de guerrier !
« Souffre avec moi » => Cette expression grecque est un seul mot composé de trois mots différents
Cette expression grecque est un seul mot composé de trois mots différents
1. Sun => idée de partenariat de coopération => Si tu veux être endurant souffre avec qq
« Souffre avec moi » = Sunkakopatheo
Sun => idée de partenariat de coopération => Si tu veux être endurant souffre avec qq
Paul lui dit : "mets-toi en partenariat avec nous tous. Tu n'es pas tout seul à faire face à cette horrible situation! Tes problèmes n'ont rien d'exceptionnels ! Nous sommes nombreux à être confrontés au même dilemme ! Et plutôt que de t'enfuir, rejoints-moi auprès des autres soldats dans la zone decombat. "
1. Kakos, au milieu, Exprime souvent dans la parole de Dieu l’idée de quelque chose de mauvais méchants au d’odieux.
“Il est parfois utilisé pour décrire les personnes gravement possédé par des démons....Kakos est toujours quelque chose de mauvais, d’ignoble ou d’odieux” (R. R)
De plus, en utilisant le terme kakos, c'est comme si Paul lui disait: "Tu as parfaitement raison ! La situation s'aggrave dans la zone de combat ! En fait, elle n'a jamais été pire, nous sommes confrontés à une horrible, une atroce et terrible situation." Pour Timothée, savoir qu'il n'ètait pas le seul à traverser ces épreuves était salutaire.
2. Pathos, à la fin du mot => souffrance morale plutôt que physique
Paul lui parle de souffrir s'il le doit. Une tâche devait être accomplie, et s'il fallait souffrir pour son accomplissement, alors Timothée devait accepter de souffrir pour ça ! Dieu s’occupe de notre souffrance morale.
Dieu s’occupe de notre souffrance morale.
3. Sun, le premier mot => porte toujours l’idée de partenariat, de coopération
Si tu veux avoir du PEPS souffre AVEC quelqu’un...
Paul lui dit : "mets-toi en partenariat avec nous tous. Tu n'es pas tout seul à faire face à cette horrible situation! Tes problèmes n'ont rien d'exceptionnels ! Nous sommes nombreux à être confrontés au même dilemme !”
Voila pourquoi Paul dit, " endure ce qui est dur" en utilisant les trois mots grecs sun, kakos et pathos. Mis côte à côte, ils signifient:
"Se mettre tous ensemble en partenariat (sun), nous qui sommes soldats du Christ, pour faire face à l'odieuse, à l'horrible, à l'ignoble et terrible situation dans laquelle nous nous trouvons (kakos), et si on le doit, souffrir (pathos) afin d'accomplir la tache!" (R. R)
Comment avoir du “peps” ?
Paul lui dit : "mets-toi en partenariat avec nous tous. Tu n'es pas tout seul à faire face à cette horrible situation! Tes problèmes n'ont rien d'exceptionnels ! Nous sommes nombreux à être confrontés au même dilemme ! Et plutôt que de t'enfuir, rejoints-moi auprès des autres soldats dans la zone decombat. "

2. Avoir une mentalité qui produit une bonne Conduite

Une mentalité qui choisit Christ

2 Timothée 2.3 LS1910
Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus-Christ.

BON

En grec, " bon " se traduit par kalos qui parle de quelque chose de " bon, de beau, d'excellent, de juste, de capable ou de vertueux ". En utilisant ce terme, Paul ne décrit pas seulement un soldat, mais " un excellent soldat, un remarquable soldat”
Ce soldat a toutes les qualités qu'un soldat romain devait posséder. Les qualités d'un soldat romain étaient renommées ; ils étaient très professionnels, disciplinés, engagés, féroces, motivés et très travailleurs.
; ils étaient très professionnels, disciplinés, engagés, féroces, motivés et très travailleurs.
Si vous désirez devenir responsable dans le corps de Christ, vous devez savoir que vous serez différencié du reste des gens. Alors que le chrétien laïque prend également part à la bataille, le responsable engagé subi plus fréquemment des attaques que la plupart des gens de la congrégation.
),
Le leadership et les cinq dons du ministère sont constamment bombardés par l'ennemi, car Satan connaît leur valeur et leur importance stratégique.
Satan a un plan diabolique pour détruire chaque apôtre, chaque prophète, chaque évangéliste, chaque pasteur et enseignant. S'il peut toucher l'un d'entre eux et l'abattre, il peut blesser toute l'église avec un seul coup ! C'est la guerre ! Et l'apôtre Paul l'avait bien compris ! Donc, il utilise le vocabulaire approprié pour décrire notre vie spirituelle, un vocabulaire militaire.
Le PEPS est soutenue par la BONNE attitude: être un BON soldat !
C'est pourquoi Paul utilise ce langage militaire, conseillant à Timothée d'être un "bon soldat de Jésus- Christ". Paul lui­ même se voit comme un soldat, il voit aussi Timothée comme un soldat, et il fait référence àJésus comme à un soldat.
Comment avoir du “peps” ?

3. Avoir la mentalité de Christ

SOLDAT

2 Timothée 2.3 LS1910
Souffre avec moi, comme un bon soldat de Jésus-Christ.
Il dit: "un bon soldat de Jésus-Christ." Le petit mot" de" peut être traduit également par " comme", donc Paul veut dire: "sois un bon soldat comme Jésus-Christ". Pour lui, Jésus est un soldat.
Paul lui­ même se voit comme un soldat, il voit aussi Timothée comme un soldat, et il fait référence à Jésus comme à un soldat. C'est pourquoi Paul utilise ce langage militaire, conseillant à Timothée d'être un "bon soldat de Jésus- Christ".
La mentalité de Christ est une mentalité de conquête !
un soldat.
Mentalité
Attitude
Modèle
Une mentalité qui choisit la Conduite

CONCLUSION

Une mentalité qui choisit Christ
Sans Persistance, Endurance, Persévérance nos rêves resteront de simples illusions.
“Si toute ma vie est une série de grands commencements et je n'atteins jamais ma destinée, je perds mon temps et mon énergie” BP
“Les gens ne réussissent pas parce qu'ils sont destinés à; ils réussissent parce qu'ils sont déterminés à…” Rick Godwin
Un exemple d’un personnage qui a du PEPS: Jacob dit: "Je ne te laisserai pas partir jusqu'à ce que tu me bénisses"
La différence entre être un vagabond commun et un prince avec Dieu est la persistance. Je ne te laisserai pas partir. Dieu cherche la persistance.
Le PEPS est la preuve de notre passion.
Le PEPS c’est Jésus sur la croix qui crie: "Tout est accompli"
Nous pouvons faire tout ce que nous voulons tant que nous y adhérons assez longtemps. Helen Keller
Rappel
Avoir une mentalité de Coopération
Avoir une mentalité qui produit une bonne Conduite
Avoir la mentalité de Christ
Related Media
Related Sermons