Faithlife Sermons

Redonneront-ils vie à des pierres?

Sermon  •  Submitted
0 ratings
· 2 views
Notes
Transcript
Handout
Il est impossible de faire quelque chose pour Dieu sans rencontrer de l’opposition. La meilleure façon de réduire au minimum l’opposition qui nous attend, c’est de ne rien faire pour Dieu, et cela n’est pas un bon plan! Mais tous ceux qui veulent faire quelque chose pour le Seigneur recevront de l’opposition.
Nous sommes en train d’étudier une grande métaphore, un grand parallèle dans Néhémie. Néhémie a une muraille à rebâtir pour Dieu: la muraille de Jérusalem. Nous avons l’occasion d’être co-ouvriers avec Christ, dans la construction de nos vies, de nos familles et de l’Église de Jésus-Christ.
Néhémie et le peuple juif sont engagés dans un grand projet: la reconstruction des murailles de Jérusalem. C’est important, parce que Jérusalem sera l’épicentre de l’accomplissement des promesses de Dieu; cette ville ne peut rester en ruines. Et Néhémie, échanson du roi, a quitté Suse la capitale, Suse la confortable, pour venir reconstruire Jérusalem, ce monceau de ruines, pour la gloire de Dieu.
Mais Néhémie, ce grand leader, fait rapidement la connaissance de grands ennemis. Sanballat, Tobija et Guéschem en sont les principaux. Ils ne sont pas du tout contents qu’il vienne un homme pour chercher les bien des enfants d’Israël (2.10). L’opposition à l’oeuvre de Dieu sera vive.
Ce que nous lisons ici est le commencement du conflit qui allait opposer les juifs et la samaritains (mi-juifs, mi-païens), qui allait perdurer jusqu’au temps de Jésus. Les tensions seraient vives. L’animosité serait profonde.
Évidemment, vous et moi ne sommes pas engagés dans la construction d’un mur de pierre. Nous sommes engagés dans la construction d’une vie pour la gloire de Dieu. Nous sommes engagés dans la construction de familles solides, qui seront des serres pour élever des serviteurs de Dieu. Nous sommes engagés dans la construction de l’Église de Christ. Et tout comme pour Néhémie, l’opposition est vive.
Jean 16.33 NEG
Je vous ai dit ces choses, afin que vous ayez la paix en moi. Vous aurez des tribulations dans le monde; mais prenez courage, j’ai vaincu le monde.
Ce matin, voyons comment vivre et oeuvrer pour Dieu dans un monde où l’opposition est partout et où l’opposition est forte.

I. Résistez aux méchants.

Les ennemis de Néhémie sont nombreux. Même si Néhémie a la permission et le bénédiction du grand roi de Perse, ses ennemis sont réels et ses ennemis sont déterminés. Ils n’ont pas peur de la confrontation ou du conflit.
C’était déjà dit que l’arrivée de Néhémie avait provoqué le grand déplaisir des certains. Votre résolution pour Dieu va provoquer le déplaisir de certains. Faire quelque chose pour Dieu va contredire les croyances des gens; ça va exposer le péché du monde; ça va défaire les habitudes des autres. Pour une raison ou pour une autre, vous aurez de la résistance. Si vous n’avez pas de résistance, Dieu n’est pas impliqué dans le projet. Parce que Dieu lui, a toujours des adversaires.
Remarquez deux plans sur lesquels il a fallu résister aux méchants:

A. Résistez aux moqueries v. 2-3

La moquerie est souvent le premier pas dans un conflit. C’est une forme d’intimidation. C’est un test pour voir de quel bois vous vous chauffez. La moquerie est une épreuve qui expose la profondeur de notre engagement à la cause.
A.Résistez aux menaces v. 8-9
C’est également une arme préférée de ceux qui se savent vaincus. S’ils n’ont pas les forces pour vous battre, ils peuvent au moins tester votre volonté en vous lançant une salve de paroles blessantes ou déstabilisantes.
La moquerie est souvent le rire de la colère, ou le rire de la crainte. C’est aussi le rire de l’ignorance.
B. Résistez aux menaces v. 8-9
Actes 17.32 NEG
Lorsqu’ils entendirent parler de résurrection des morts, les uns se moquèrent, et les autres dirent: Nous t’entendrons là-dessus une autre fois.
Ceux qui vont parler de la part de Dieu ou agir selon ses directives vont recevoir des moqueries. C’est historique et c’est actuel.
nous donne le détail du triste règne du roi de Juda, Sédécias. Voici comment son règne et l’indépendance de Juda prend fin dans sa vie:
2 Chroniques 36.15–16 NEG
L’Eternel, le Dieu de leurs pères, donna de bonne heure à ses envoyés la mission de les avertir, car il voulait épargner son peuple et sa propre demeure. Mais ils se moquèrent des envoyés de Dieu, ils méprisèrent ses paroles, et ils se raillèrent de ses prophètes, jusqu’à ce que la colère de l’Eternel contre son peuple devienne sans remède.
2 Chroniques 36.
Si vous faites l’oeuvre de Dieu ou parlez pour lui, vous êtes identifiés avec Dieu. Et vous aurez le traitement que l’homme rebelle réserve à son Créateur. Vous aurez le privilège de souffrir avec Christ et pour lui.
Vous ne pourrez pas résister à la moquerie sans être très près de Christ. Soit votre coeur va se refermer, soit vous allez répondre du tac au tac, ou encore vous allez vous aigrir ou donner place à la colère et l’amertume.
Seule une relation intime avec Christ peut vous aider. Sinon la moquerie pourrait bien avoir raison de vous.

B. Résistez aux menaces v. 8-9

Lorsque la moquerie ne fonctionne pas, la prochaine étape peut être la menace. C’est ce que Sanballat et ses ouailles ont fait. Mais avant même qu’on continue, sachez que leurs menaces n’ont pas été plus efficaces! Rien n’est efficace contre Dieu. Rien ne peut faire reculer le Tout-Puissant, et ses disciples qui sont près de lui sont en sécurité.
Lire avec énergie et bon débit:
Psaumes 91.1 NEG
1 Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut Repose à l’ombre du Tout-Puissant.
Psaumes 91.1–10 NEG
1 Celui qui demeure sous l’abri du Très-Haut Repose à l’ombre du Tout-Puissant. 2 Je dis à l’Eternel: Mon refuge et ma forteresse, Mon Dieu en qui je me confie! 3 Car c’est lui qui te délivre du filet de l’oiseleur, De la peste et de ses ravages. 4 Il te couvrira de ses plumes, Et tu trouveras un refuge sous ses ailes; Sa fidélité est un bouclier et une cuirasse. 5 Tu ne craindras ni les terreurs de la nuit, Ni la flèche qui vole de jour, 6 Ni la peste qui marche dans les ténèbres, Ni la contagion qui frappe en plein midi. 7 Que mille tombent à ton côté, Et dix mille à ta droite, Tu ne seras pas atteint; 8 De tes yeux seulement tu regarderas, Et tu verras la rétribution des méchants. 9 Car tu es mon refuge, ô Eternel! Tu fais du Très-Haut ta retraite. 10 Aucun malheur ne t’arrivera, Aucun fléau n’approchera de ta tente.
Psaumes 91.1-
Frère, soeur, si vous êtes menacée, sachez que si vous êtes “sous l’abri du Très-Haut…à l’ombre du Tout-Puissant”, rien ne peut vous atteindre.
Ralentir et être sérieux/sévère:
Mais, ne tenez pas pour acquis que vous êtes à l’abri du Très-Haut, à l’ombre du Tout-Puissant. Si vous n’avez jamais reçu Jésus-Christ comme VOTRE Sauveur personnel à VOUS, je ne crois pas que vous êtes sous l’abri du Très-Haut, à l’ombre du Tout-Puissant. Ce n’est pas de venir à l’église. Ce n’est pas même de prier. C’est d’être son enfant. D’avoir mis votre confiance en lui pour le salut. De lui avoir demandé de pardonner vos péchés et de vous sauver.
Si vous n’avez pas mis votre foi en Christ pour la vie éternelle, vous n’avez pas non plus placé votre foi en Christ pour la vie sur cette terre.
Mais les menaces feront peut-être partie de votre expérience chrétienne. “Je vais te mettre à la porte si tu n’arrêtes pas de...” Je vais te quitter si… On ne veut plus voir votre famille si…
Mais dans toutes ces choses, si vous êtes un enfant de Dieu, si vous êtes fidèles à lui, si vous restez proches de lui, vous êtes “plus que vainqueurs par celui qui nous a aimés” ()
Nous chantons parfois le #277: “Plus que vainqueurs”
Osons braver les injures du monde, Pour confesser le beau nom de Jésus. Que sur lui seul tout notre espoir se fonde, Et notre espoir ne sera pas confus.
Plus que vainqueurs! telle est notre devise; Plus que vainqueurs, bien que persécutés; Car la victoire à la foi fut acquise Par le Sauveur qui nous a rachetés.

II. Résistez avec la foi.

Donc, travailler pour Dieu, dans sa vie, dans sa famille, dans son église, dans de monde, va nous attirer des moqueries et parfois même des menaces.
Mais comment nous dit-il de résister? Résister, oui, mais comment?
La résistance de l’enfant de Dieu est:

A.Manifestée par la prière. v. 4, 9

J’aime le fait que nous ne lisons pas de narration entre les versets 3 et 4. Pas le temps de parler des moqueries de Sanballat! On va directement à la prière!
Relire le verset 4.
Si vous n’avez pas de vie de prière, je suis désolé, mais vous n’êtes pas en train de résister à quoi que ce soit. Si vous n’avez pas de vie de prière digne de ce nom, vous n’êtes pas “à l’ombre du Tout-puissant”.
Dans le contexte de la guerre spirituelle, de la résistance à Satan, que nous revisiterons dans quelques minutes la Bible nous dit:
Éphésiens 6.18 NEG
18 Faites en tout temps par l’Esprit toutes sortes de prières et de supplications. Veillez à cela avec une entière persévérance, et priez pour tous les saints.
Tu ne peux pas résister sans prier. Ou du moins tu ne peux pas être victorieux. Impossible.
John R. Rice a dit, “Tous nos échecs sont des échecs de prière.” Et je crois qu’il avait raison. Sans prière, point de victoire.
Le verset 9, qui suit les menaces, donne la même réponse aux menaces qu’aux moqueries. “Nous priâmes notre Dieu.”
Je ne connais pas les circonstances de tout le monde ici ce matin. Mais au nombre que nous sommes, je suis convaincu que certains d’entre vous ressentez l’animosité de ceux qui n’aiment pas Dieu, et vous vous sentez sur attaque. Je vous exhorte à vous réfugier “à l’abri du Très-Haut”. Et cet abri est accessible par le chemin de la prière. Priez!

B. Manifestée par la pensée. v. 14

Vous pourriez me demander, “Combien de temps prier? Jusqu’à quand prier?” Difficile pour moi de répondre, alors voici ma meilleure réponse: “Priez jusqu’à ce que vos pensées sur la situation soient transformées.”
Si vous avez peur, priez avec ferveur jusqu’à ce que vous n’ayez plus peur.
Si vous voulez abandonner, priez avec zèle jusqu’à ce que vous ayez repris courage.
Si rien ne va plus, priez jusqu’à ce que le vent ait tourné.
Priez jusqu’à ce que votre perspective de la situation soit nouvelle, en ligne droit avec la Parole de Dieu. Priez jusqu’à ce que vous puissiez regarder votre ennemi en face et lui dire, “Je t’aime avec l’amour de Jésus-Christ.” Priez jusqu’à ce que vos poings se rouvrent.
Priez jusqu’à ce que vous ne pensiez plus à l’adversaire comme étant redoutable, mais que vous pensiez à votre Dieu, à l’ombre duquel vous êtes réfugié, ce Dieu-là comme étant redoutable.
Priez jusqu’à ce que vous vous souveniez du Seigneur, et presque seulement du Seigneur.
Dans le Nouveau Testament, nous rencontrons un jeune homme nommé Timothée. Il semble que TImothée était timide et craintif, selon ce qu’on lit dans 1 et 2 Timothée. Un jeune homme pieux, sincère, doué, mais craintif. Paul lui écrit:
2 Timothée 2.8 NEG
8 Souviens-toi de Jésus-Christ, issu de la postérité de David, ressuscité des morts, selon mon Evangile,
Frère, soeur, qui êtes sous les moqueries ou les menaces du diable, priez jusqu’à ce que vos pensées soient si inondées de la grandeur et de la force de Christ que vous pouvez regarder le moqueur et lui donner l’Évangile avec amour et compassion.

III. Résistez avec vos forces.

La foi est toujours l’étape #1. La confiance en Dieu, manifestée par la prière; la confiance en Dieu qui inonde nos pensées et transforme notre perspective de la situation; on doit commencer par ça.
Mais la foi véritable se traduit toujours en action. On prouve sa foi par ses oeuvres, selon . Alors résistez avec foi nous mène toujours à résister avec nos forces.

A. En faisant l’oeuvre commencée. v. 6

Qu’on se le tienne pour dit, parce que la Bible le dit sans détour: Satan est un ennemi vaincu, et l’étang de feu et de souffre l’attend. Le mieux qu’il puisse faire d’ici là, c’est de faire cesser l’oeuvre de Dieu partout où il le peut.
Si vous avez sincèrement prié, si vos pensées sont transformées et tournées vers Dieu, prenez vos outils, et continuez à bâtir.
Bâtissez votre famille. Faites votre culte familial. Inculquez à vos enfants la connaissance et la crainte de Dieu.
Allez à l’église. Servez à l’église. Témoignez de Christ. Dites aux perdus: Jésus sauve aujourd’hui.
Agenouillez vous comme le prophète Daniel pour prier, quoi que disent vos ennemis. Peu importe la menace ou la moquerie, priez, lisez, méditez, mémorisez et mettez en pratique la Parole de Dieu.
Faites l’oeuvre commencée. Le but de Satan c’est justement de faire cesser l’oeuvre dans votre vie, dans votre famille ou dans l’église.
Gens de prière, gens de pensée biblique, à l’oeuvre malgré lui!

B. En étant avertis. v. 15

Un homme averti en vaut deux, selon le dicton. Un chrétien averti en vaut plus que deux, surtout s’il trouve son refuge à l’ombre du Tout-puissant.
Remarquez ce qui est arrivé lorsque les juifs étaient avertis, qu’ils ont prié et qu’ils ont centré leurs pensées non pas sur l’ennemi mais sur le Seigneur, grand et redoutable.
“Dieu anéantit leur projet.” Ça ne dit pas que Sanballat est devenu gentil. Ça ne dit pas que Néhémie a grogné si fort que les ennemis ont décidé de rester tranquilles. Non.
Ça dit, “Dieu. Anéantit. Leur. Projet.”
Néhémie n’est rien. Sanballat n’est rien de plus. Je ne suis rien. Vous n’êtes rien. Satan est puissant. Mais Dieu est le Tout-puissant.
Et si vous êtes à l’abri de ses ailes, votre foi en lui est bien capable d’anéantir tous les traits enflammés du malin. Et vous pourrez dire avec David:
Psaumes 27.1–3 NEG
1 De David. L’Eternel est ma lumière et mon salut: De qui aurais-je crainte? L’Eternel est le soutien de ma vie: De qui aurais-je peur? 2 Quand des méchants s’avancent contre moi, Pour dévorer ma chair, Ce sont mes persécuteurs et mes ennemis Qui chancellent et tombent. 3 Si une armée se campait contre moi, Mon cœur n’aurait aucune crainte; Si une guerre s’élevait contre moi, Je serais malgré cela plein de confiance.
La seule chose que je peux faire ce matin, c’est ce que les juifs du verset 12 ont fait: venir vous avertir de ce que Satan veut faire. Ils les ont avertis dix fois!
Je n’ai pas l’intention de prêcher le même sermon 10 dimanche en ligne, mais si ça aboutissait sur des vies de prière sérieuses, sur un qui-vive spirituel renouvelé parmi nous, ça vaudrait la peine!
Vous êtes avertis. Agissez en conséquence. Priez. Pensez comme un enfant de Dieu. Persévérez dans l’oeuvre que Dieu a commencée.

C. En étant armé spirituellement. v. 16-23

L’avertissement a changé la réalité de Néhémie et des juifs. Ils ont pris les armes. Mais nous n’avons pas d’armes physiques à prendre.
2 Corinthiens 10.4 NEG
4 Car les armes avec lesquelles nous combattons ne sont pas charnelles; mais elles sont puissantes, par la vertu de Dieu, pour renverser des forteresses.
En avant ! tous en avant ! Notre chef est tout-puissant. Nos armes sont la prière, L’amour persévérant.
—Debout pour la sainte guerre, #323
nous dresse un liste d’armes spirituelles que nous devons avoir, tout en travaillant: la vérité, la justice, le zèle, la foi, le salut, la Parole de Dieu, et la prière.

Conclusion

Ralentir, saisir l’attention, très solennel:
Votre vie n’est pas ce que vous voudriez qu’elle soit. Elle n’est pas non plus ce que Dieu veut qu’elle soit. Et chaque fois que nous voulons progresser, on rencontre la moquerie ou la menace. On rencontre l’opposition de Satan.
Et la question se pose, la question du verset 2: “Redonneront-ils vie à des pierres ensevelies?” Est-ce que cette vie brisée, brûlée, risible, comme la Jérusalem que Néhémie a trouvée, pourra de nouveau être belle, forte, sécure dans le Tout-Puissant?
L’ennemi peut rire, il peut menacer, mais la réponse est oui.
Si vous résistez, vous bâtirez. Résistez par la prière. Sérieusement, résistez par la prière. Vous ne priez pas assez. Résistez par la prière
Priez jusqu’à ce que vos pensées soient plus portées sur le Tout-Puissant que sur le problème.
Puis continuez à faire ce que Dieu vous a donné à faire. Rendu là, si vous ne sautez pas d’étapes, la victoire est acquise, parce que c’est Dieu qui la donne. Mais le combat n’est pas fini, Satan va continuer de donner des coups, même si sa défaite a sonné. Restez sur vos gardes, restez armés spirituellement, mais combattez et bâtissez dans la victoire!
Related Media
Related Sermons