Faithlife Sermons

Payer ou prier?

Sermon  •  Submitted
0 ratings
· 2 views
Notes
Transcript
Nous sommes riches. Vous ne le pensez peut-être pas, puisque nous nous comparons avec le voisin, mais nous sommes riches. Le fait que nous ayons un véhicule pour nous rendre ici, un inventaire de vêtements, de l’abondance de nourriture et que nous avons soigneusement choisi notre logis…cela signifie que par les standards mondiaux, nous sommes riches.
Dieu a de quoi à dire aux chrétiens riches. Il nous met en garde que nous pouvons facilement mettre notre confiance au mauvais endroit.
Cela nous fait vivre dans l’incertitude et constitue de plus un très mauvais investissement pour le futur!

I. Le péché d’une confiance mal placée v. 17

Certains péchés sont de grands pièges pour les riches: l’avarice, la cupidité, la convoitise.
Mais un péché nommé ici est l’orgueil.
L’orgueil est en fait le contraire même de la foi. On peut dire que l’incrédulité est le contraire de la foi, et c’est vrai, mais l’orgueil l’est aussi.
La foi dit: “Je suis dépendant de Dieu.” L’orgueil dit, “Je n’ai pas besoin de Dieu.” (Alors que l’incrédulité ne croit pas en Dieu ou ne crois pas dans le pouvoir de Dieu.))
L’orgueil se manifeste de bien des façons, mais il se manifeste aussi par notre indépendance, notre auto-suffisance, notre croyance que nous pouvons payer au lieu de prier.
Le jour où nous avons un problème, notre espérance ce placera quelque part. Pour nous, ici et aujourd’hui, cette confiance se place souvent dans notre capacité d’accumuler, de payer ou encore de rembourser.
Mais cette attitude-là est appelée “orgueil” par Dieu.
L’orgueil c’est aussi de “mettre son espérance des les richesses”. De croire que les richesses seront la solution à notre problème. De croire que nous pouvons payer pour avoir la délivrance.

II. Les bienfaits d’une confiance bien placée v. 17

Les richesses ne peuvent nous donner qu’un nombre limité de choses, mais Dieu peut nous donner toutes choses, sans exception.
La Parole de Dieu nous dit que Dieu “nous donne avec abondance toutes choses”. C’est quelque chose qui est au-delà des capacités de toute banque, de tout gouvernement ou de tout individu.
Personne, aussi riche soit-il, ne peut pas nous donner toutes choses. Dieu lui, le peut!
Mais alors pourquoi suis-je si enclin à placer ma confiance en VISA, Mastercard, la banque de Montréal, la caisse Desjardins, ou les diverses sources gouvernementales?
Remarquez la recommandation: de mettre la confiance en Dieu.
Cette confiance en Dieu est ce qui me pousse à aller vers Dieu en prière. C’est de prier avant de payer, et parfois même de prier plutôt que de payer!
Brandir mon porte-feuille est facile. Parfois j’ai de quoi payer, par la grâce de Dieu. Et si je n’ai pas de quoi payer, j’ai quelqu’un de représenté dans mon porte-feuille qui m’avancera le montant et Dieu devra pourvoir le remboursement.

III. Les perspectives d’une confiance bien placée v. 18-19

Je crois que ce verset enseigne un perspective future à deux volets:
Certainement, un perspective éternelle, avec des trésors accumulés au ciel.
Matthieu 6.20 NEG
mais amassez-vous des trésors dans le ciel, où la teigne et la rouille ne détruisent point, et où les voleurs ne percent ni ne dérobent.
Deuxièmement, une perspective temporelle, où nous jouissons des récompenses de notre fidélité ici-bas même.
Philippiens 4.18 NEG
J’ai tout reçu, et je suis dans l’abondance; j’ai été comblé de biens, en recevant par Epaphrodite ce qui vient de vous comme un parfum de bonne odeur, un sacrifice que Dieu accepte, et qui lui est agréable.
Philippiens 4.19 NEG
Et mon Dieu pourvoira à tous vos besoins selon sa richesse, avec gloire, en Jésus-Christ.
Mais c’est surtout la perspective éternelle qui est en vue. Cela étant dit, nous récoltons aussi ce que nous semons, et celui qui s’occupe des choses de Dieu et qui place sa confiance en Dieu verra dans cette vie également la main de Dieu.
Related Media
Related Sermons