Faithlife Sermons

Progressez avant le jour

Sermon  •  Submitted
0 ratings
· 1 view
Notes & Transcripts | Handout
Nous avons beaucoup parlé de “la terre promise” cette année. Cette “terre promise” représente non pas le ciel (où nous n’aurons pas de combats, pas de terrain à prendre, etc.) mais plutôt la vie chrétienne victorieuse et abondante, que Dieu désire pour chaque croyant, chaque famille et chaque église.
Nous avons chez les Thessaloniciens un groupe de gens, qui, je crois, apprenaient à vivre la vie chrétienne abondante et victorieuse. Pourtant ce n’était pas des gens matériellement prospères ou dont les circonstances étaient enviables!
2 Corinthiens 8.1–5 NEG
Nous vous faisons connaître, frères, la grâce de Dieu qui s’est manifestée dans les Eglises de la Macédoine. A travers la grande épreuve de leurs afflictions, leur joie débordante et leur pauvreté profonde ont produit avec abondance de riches libéralités de leur part. Ils ont, je l’atteste, donné volontairement selon leurs moyens, et même au-delà de leurs moyens, nous demandant avec de grandes instances la grâce de prendre part à l’assistance destinée aux saints. Et non seulement ils ont contribué comme nous l’espérions, mais ils se sont d’abord donnés eux-mêmes au Seigneur, puis à nous, par la volonté de Dieu.
Ils étaient très affligés.
Ils étaient très joyeux (joie débordante)
Ils étaient profondément pauvres.
Ils étaient abondamment et richement généreux. Ils donnaient au-delà de leurs moyens.
Ils voulaient à tout prix prendre part à l’oeuvre de Dieu dans leur génération.
Ils se donnaient sans réserve au Seigneur.
Ces chrétiens macédoniens, nous les connaissons sous les noms de philippiens et thessaloniciens.
Regardons dans ce que Dieu pensait de ces croyants, et voyons comment le Saint-Esprit pourrait nous défier pour être davantage comme eux.

I. De grands progrès à présent v. 1-4

Nous sommes appelés à être des gens de progrès. Nous sommes créés pour le progrès. Nous sommes créés en Jésus-Christ pour le progrès.
Dans certains emplois, le patron va rencontrer les employés pour leur communiquer sa satisfaction (ou non) envers eux. Il va les aider à mesurer leur progrès dans leurs fonctions. Ou encore à l’école, les étudiants reçoivent leur relevé de notes, leur bulletin. Ils peuvent voir leur progrès ou encore leur régression. Mais nous voulons tous faire du progrès.
Donc, Paul, commence sa lettre avec une référence aux “grands progrès” des Thessaloniciens. Mais dans quels cours avaient-ils si bien réussi?

A. Dans la foi

Les gens de Thessalonique faisaient confiance à Dieu. C’est ça la base de la foi.
C’est de faire confiance à Dieu assez pour l’écouter et lui obéir. Quelles que soient les circonstances. Quels que soient les dangers. Quels que soient les arguments qui nous pousseraient à ne pas faire ce que Dieu dit.
Hébreux 11.6 NEG
Or, sans la foi, il est impossible de lui être agréable; car il faut que celui qui s’approche de Dieu croie que Dieu existe, et qu’il est le rémunérateur de ceux qui le cherchent.
Mais on ne peut voir la foi que dans les obstacles ou les difficultés. Tout le monde peut marcher quand il fait beau.
Mais c’est seulement lorsqu’on a des problèmes que notre foi est hautement visible!

B. Dans l’amour

L’amour dont il est question est celui pour les frères.
Plus on travers de tempêtes ensemble, plus l’amour sera palpable. Plus les épreuves abondent, plus nos liens seront resserrés.
Une raison pour le manque d’amour fraternelle est le manque d’afflictions. Plus nous seront éprouvés plus nos liens seront serrés avec les frères et les soeurs.

C. Dans l’affliction

Justement! Remarquez que leurs afflictions sont la cause du fait que Paul se glorifie à leur sujet!
Sans afflictions, aucune raison de parler beaucoup d’eux.
Nous avons la tendance à “exalter” ceux qui sont doués, ceux qui sont reconnus. Dans la Bible ce sont ceux qui “souffrent bien” qui font la fierté de Dieu et celle de Paul ici.
Jacques 1.2–3 NEG
Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés, sachant que l’épreuve de votre foi produit la patience.
Jacques 1.2 NEG
Mes frères, regardez comme un sujet de joie complète les diverses épreuves auxquelles vous pouvez être exposés,
Sans afflictions, on ne peut voir l’étendue de la foi ni la profondeur de l’amour.

II. Un grand jugement à venir v. 5-10

Une oeuvre qui se fait au temps présent est que les justes sont éprouvés pour apparaitre saints devant Dieu, et que les impies se font pires dans l’attente du juste jugement de Dieu.
Il est normal que les méchants avancent de plus en plus dans l’impiété: ils mangent et boivent parce que demain ils mourront.
1 Corinthiens 15.32 NEG
Si c’est dans des vues humaines que j’ai combattu contre les bêtes à Ephèse, quel avantage m’en revient-il? Si les morts ne ressuscitent pas, Mangeons et buvons, car demain nous mourrons.
Mais plutôt que de seulement regarder au monde autour de nous et de voir la méchanceté, regardons vers l’intérieur et demandons-nous plutôt, “Oui, le mal prospère autour de nous, mais le fait-il en nous? Ou sommes-nous plutôt toujours davantage sanctifiés, sachant que le retour du Seigneur est imminent?

A. Un grand échange de circonstances v. 5-7

Tous ceux qui sont affligés pour Christ ici seront consolés; tout ceux qui vivent des plaisirs du monde ici, mais sans Christ, seront jugés.
Jésus a enseigné cette vérité par une parabole bien connue. Les détails sont sans doute véridiques, puisque Jésus n’avait pas du tout l’habitude d’inventer des mondes fictifs!
Luc 16.19–31 NEG
Il y avait un homme riche, qui était vêtu de pourpre et de fin lin, et qui chaque jour menait joyeuse et brillante vie. Un pauvre, nommé Lazare, était couché à sa porte, couvert d’ulcères, et désireux de se rassasier des miettes qui tombaient de la table du riche; et même les chiens venaient encore lécher ses ulcères. Le pauvre mourut, et il fut porté par les anges dans le sein d’Abraham. Le riche mourut aussi, et il fut enseveli. Dans le séjour des morts, il leva les yeux; et, tandis qu’il était en proie aux tourments, il vit de loin Abraham, et Lazare dans son sein. Il s’écria: Père Abraham, aie pitié de moi, et envoie Lazare, pour qu’il trempe le bout de son doigt dans l’eau et me rafraîchisse la langue; car je souffre cruellement dans cette flamme. Abraham répondit: Mon enfant, souviens-toi que tu as reçu tes biens pendant ta vie, et que Lazare a eu les maux pendant la sienne; maintenant il est ici consolé, et toi, tu souffres. D’ailleurs, il y a entre nous et vous un grand abîme, afin que ceux qui voudraient passer d’ici vers vous, ou de là vers nous, ne puissent le faire. Le riche dit: Je te prie donc, père [Abraham], d’envoyer Lazare dans la maison de mon père; car j’ai cinq frères. C’est pour qu’il leur atteste ces choses, afin qu’ils ne viennent pas aussi dans ce lieu de tourments. Abraham répondit: Ils ont Moïse et les prophètes; qu’ils les écoutent. Et il dit: Non, père Abraham, mais si quelqu’un des morts va vers eux, ils se repentiront. Et Abraham lui dit: S’ils n’écoutent pas Moïse et les prophètes, ils ne se laisseront pas persuader même si quelqu’un des morts ressuscitait.
Le jour vient où ce n’est pas le succès devant les hommes qui comptera, ce sera la foi, et la foi seule.

B. Une grande condamnation v. 7-9

La condamnation vient pour une raison: avoir rejeté l’Évangile de Jésus-Christ.
Ce n’est pas à cause du péché en tant que tel, parce que tous ont péché, les sauvés et les non-sauvés. Alors oui la condamnation est à cause du péché, mais surtout parce que la personne aura rejeté la connaissance de Dieu et l’Évangile de Christ.

C. Une grande gloire v. 10

Notre activité première sera de glorifier et d’admirer Jésus-Christ!
Encore une fois, nous retrouvons la foi: ceux qui ont la foi pourront admirer Christ!
C’est la foi qui ouvre l’accès au royaume millénaire de Christ, au ciel, à l’éternité passée avec lui.

III. Une vocation en attendant v. 11-12

En attendant le retour de Christ…en attendant la fin de nos épreuves et de notre formation…en attendant le jugement de ceux qui malheureusement font sourde oreille à Jésus Christ....nous avons une vocation.
Dieu désire que nous soyons ses instruments; il a des desseins puissants qu’il veut accomplir à travers nous!
Le Seigneur boucle la boucle ici en revenant à la foi, à la confiance en lui. Il désire rendre complète notre confiance en lui. (“accomplir…l’oeuvre de votre foi)
Related Media
Related Sermons